CONSEILS

Devenir producteur de CBD en France : on vous explique tout

Vous êtes tenté de vous lancer dans la production de CBD en France ? C’est un marché en plein essor… avec de nombreuses barrières à franchir. Voici les étapes à suivre !

Auteur de l'article
Publié le
22/06/2022
Par
Sandrine - Rédactrice en chef
Producteur de CBD : comment le devenir

Vu l’essor du CBD ces dernières années, bon nombre d’entre vous se demandent, et c’est légitime, s’il ne serait pas intéressant de devenir producteur de CBD en France. En effet, les boutiques spécialisées sur ce marché fleurissent partout, pour répondre à une demande de plus en plus forte, toutes classes d’âge confondues.

Il est vrai que les perspectives sont plutôt encourageantes, puisque l’on parle d’un marché qui pourrait franchir le milliard d’euros d’ici 2023, selon les professionnels de ce secteur. Si si, vous avez bien lu ! Forcément, au vu de ces chiffres, on peut y voir l’or vert à portée de main. Mais attention toutefois aux nombreuses barrières à franchir, c’est un secteur très réglementé.

Alors, avant toute précipitation, que dit la loi à ce sujet ? Quelles sont les étapes à suivre pour vous lancer à la conquête de ce marché ? Le cas échéant, quelles sont les alternatives ? On vous dit tout ! ✌

Devenir producteur de CBD en France : Que dit la loi ?

👍 Le marché du CBD en France regroupe environ 1 400 exploitations sur près de 20000 hectares sur tout le territoire (à noter que la superficie a été multipliée par 4 en 30 ans). En 2021, ce sont environ 600 agriculteurs qui se sont lancés dans la culture du chanvre, pour un marché qui concerne environ 6 millions de consommateurs, soit 10 % de la population française.

❓ Et pourtant, bien que la France soit la première productrice de chanvre en Europe, 90 % des produits à base de CBD sont importés ; le chanvre étant utilisé essentiellement pour le textile et le bâtiment. Mais pourquoi ?

Faisons un état des lieux de la réglementation française sur le CBD

Vous n’êtes pas sans savoir que l’État français mène une guerre contre le développement du CBD et la législation française reste très stricte dans ce domaine ⚡.

CBD et THC sont trop souvent confondus et, de ce fait, le CBD est pour beaucoup, assimilé à une drogue.

📌 Déjà au début du siècle, le 22 septembre 2000, l'article 222-35, section 4, du Code pénal mentionnait que, ”la fabrication ou la production illicites de stupéfiants est puni d’une amende de 7 500 000 € et d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 20 ans”.

📌 La situation a peu à peu évolué et, le 23 juin 2021, la Cour de cassation a considéré que les articles à base de CBD produits dans un autre État membre de l’Union européenne pouvaient être commercialisés en France, tout en maintenant des restrictions à sa vente pour des raisons de santé publique et/ou d’ordre public.

📌 Le 30 décembre 2021, au lieu de s’aligner sur le droit de l’union européenne, comme elle était censée le faire, la France publie un arrêté qui autorise la culture, la récolte et la commercialisation du CBD pour le transformer en produit alimentaire ou cosmétique, tout en interdisant la vente de fleurs et de feuilles brutes de CBD. Toutefois, le taux de THC autorisé passe de 0,2 % à 0,3 %, ce qui est une bonne nouvelle pour les professionnels puisque ce taux est directement lié à celui du CBD. Cette augmentation du seuil permet d’obtenir un meilleur taux de CBD avec moins de chanvre, des produits mieux dosés et plus efficaces.

📌 Après une période de grosse incertitude pour les professionnels de ce secteur, le Conseil d’État finit par rendre, le 24 janvier 2022, une décision (tant attendue) qui invalide l’interdiction de la vente de fleurs de CBD, le taux de THC autorisé étant maintenu à 0,3 %.

On espère que la réglementation va encore évoluer, notamment pour être en harmonie avec la législation européenne.

Les étapes à suivre pour devenir producteur de CBD en France

🌿 Il faut savoir que la France est le deuxième producteur de chanvre au monde après la Chine et le premier en Europe. Le marché semble donc porteur et plein d’espoirs.

Malgré tout, les étapes sont nombreuses et peuvent s’avérer très contraignantes : obtention d’une licence, connaissances agricoles, règles à respecter, capital de départ important.

Obtenir une licence

La première grande étape, comme dans la grande majorité des secteurs d’activités, est de vous déclarer, afin d’être reconnu comme producteur officiel de CBD. Impossible de vous lancer, tout seul de votre côté, sans que l’État n’en soit informé 🧐.

Vos antécédents, ainsi que ceux de vos futurs employés, peuvent être scrutés à la loupe 🔍. Bien évidemment, si votre casier judiciaire n’est pas vierge, vous pouvez dire adieu à votre rêve de cultiver du cannabis.

Vous devrez déclarer l’emplacement géographique de votre culture à la Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre (FNPC) et à la gendarmerie.

La licence est délivrée en fonction des taux de CBD et de THC de la variété que vous choisirez de cultiver. Il s’agit de garantir que le cannabis est à destination médicale ou scientifique, et non à votre usage personnel et illégal. Depuis février 2021, la culture, l’importation, l’exportation et l’utilisation de l’intégralité de la plante de chanvre à des fins commerciales et industrielles sont autorisées, en aucun cas à des fins personnelles.

👉 Pour obtenir la licence, il vous faut donc constituer un dossier prouvant que votre culture est destinée à un usage médical, thérapeutique, de bien-être. C’est le département de la santé qui approuvera, ou non, votre projet.

Les différentes licences généralement accordées concernent la production de produits dérivés, la culture psychoactive, de cannabis non psychoactif, la production de semences.

Vous devrez également vous entourer de professionnels reconnus et certifiés pour la gestion de certains aspects de la production : sécurité, importations, durabilité des produits…

⌛ Si tout est respecté et que les conditions sont remplies, alors le processus d’obtention de la licence peut prendre entre 6 et 8 mois.

En revanche, les agriculteurs ne peuvent que produire et non pas transformer le CBD. Ils espèrent que la loi française s'harmonisera enfin avec la législation européenne. Dans ces conditions, ils pourront réaliser des produits 100 % français et surtout 100 % local, sans être obligés de passer par un pays étranger, notamment la Suisse où la transformation est autorisée.

Avoir des connaissances en agriculture ou se faire accompagner

🚜 Des connaissances agricoles sont nécessaires pour vous préparer au mieux. Si ce n’est pas le cas, ne vous lancez pas dans ce projet sans être accompagné par un professionnel qui saura vous guider. En effet, certains critères essentiels sont à respecter pour une production de qualité.

Trouver l’emplacement idéal et préparer le terrain

☀️ Le chanvre a besoin de chaleur et de lumière pour pousser dans de bonnes conditions ; la terre ne doit pas descendre en dessous de 15°. Tout va ensuite dépendre du mode de culture que vous choisirez : indoor, outdoor ou greenhouse.

Préparez la terre en enlevant les mauvaises herbes, en y ajoutant éventuellement un bon compost et en ratissant le champ pour avoir un sol prêt à recevoir les graines. Choisissez de les planter de préférence au printemps, en ligne ou à la volée. N’oubliez pas que c’est une culture qui nécessite un arrosage régulier et généreux, en pluie fine 🌧️.

Pour votre production, vous devez utiliser des graines issues de la Coopérative Centrale des Producteurs de Semences de Chanvre, la CCPSC, ou d’un autre organisme agréé par l’État (conservez précieusement les certificats de semence).

Il est interdit de planter vos propres graines. L’idéal est de vous tourner vers l’agriculture biologique. Les consommateurs sont de plus en plus friands de ce mode d’agriculture, qui exclut tout pesticides et métaux lourds. 👍 Elle représente un sérieux gage de qualité. En effet, le marché du CBD regorge de produits de qualité médiocre. Alors, de votre côté, faites la différence et proposez de la qualité.

Utiliser un bon processus d’extraction

Avoir des ingrédients de qualité constitue la première étape. La suivante est de choisir le bon procédé d’extraction parmi ceux qui existent. C’est en partie de cette méthode que va dépendre la qualité de votre CBD. Celle qui semble la plus efficace est l’extraction au CO2 supercritique : elle consiste à utiliser des températures très élevées ou très basses, pour séparer le CO2 des cannabinoïdes. C’est un processus minutieusement contrôlé, efficace et propre, notamment pour obtenir des huiles pures et sans résidus.

👉 N’hésitez pas à vous renseigner auprès du syndicat du chanvre. En effet, il a pour mission de “permettre le développement de belles filières d'avenir en France” et vous accompagnera au mieux. 

Respecter le taux de 0,3 % de THC

⚠️ Il est impératif de respecter un taux de THC inférieur à 0,3 %. Pour vous en assurer, il est nécessaire de procéder régulièrement à des analyses, en prévision d’éventuels contrôles. Dans le cas contraire, vous vous exposez à de lourdes sanctions, puisque le produit sera alors considéré comme un stupéfiant, et donc illégal. Vous vous exposeriez alors à de très fortes amendes ou à des peines d’emprisonnement. Mieux vaut donc prendre vos précautions et anticiper les contrôles 🧪.

Vous devez également veiller à choisir une variété de chanvre légale. Elle doit figurer sur la liste officielle inscrite dans l’article 2 de l’arrêté du 22 août 1990 et en application de l'article R 5132-86 du Code de la santé publique pour le cannabis et le chanvre. C’est le meilleur moyen de respecter ce taux de THC inférieur à 0,3 %.

Il faut également connaître les différents moyens de culture :

  • 🌿 Indoor (en intérieur) : la culture se fait sous des hangars ; elle est parfaitement contrôlée et protégée des éléments extérieurs : froid, pluie excessive, parasites…
  • 🌿 Greenhouse (sous serre) : à l’instar de la culture indoor, les plants sont protégés, bien à l’abri des conditions extérieures, sous des serres. Les taux d’ensoleillement et d’humidité sont parfaitement maîtrisés.
  • 🌿 Outdoor (en extérieur) : la plante bénéficie de conditions climatiques naturelles, ensoleillement, pluie, vent et peut croître plus rapidement. Elle est également plus risquée, justement en raison des risques climatiques et peut donc être de moins bonne qualité.

Avoir le capital financier de départ

💰 Vous lancer dans la production de chanvre nécessite d’avoir un capital financier important pour démarrer votre activité. D’après les connaissances de nos experts, on vous recommande de prévoir un apport de l’ordre de 200 000 €, auxquels il faudra ajouter plusieurs éléments financiers :

  • le coût d’obtention de la licence ;
  • la location des chambres ;
  • le salaire de vos employés ;
  • les frais de transport.

Vous pouvez bien évidemment faire appel à des investisseurs ou à des capitaux privés, sachant que les banques restent plutôt frileuses, sauf si vous avez de très bonnes relations ou un dossier en béton. On ne peut donc que vous conseiller d’avoir un Business Plan solide.

Si devenir producteur de CBD en France est compliqué, tournez-vous vers un grossiste !

La réussite de votre projet, producteur de CBD, dépend en grande partie de votre détermination 💪. Vous allez devoir vous armer de courage et de patience pour franchir les étapes, les unes après les autres, ainsi que de persuasion pour trouver des investisseurs et obtenir un capital conséquent et suffisant pour démarrer votre activité.

Une fois que ces étapes seront franchies, vous pouvez décider, non seulement d’être producteur, mais aussi distributeur, afin d'écouler vous-même vos produits. Il peut s’agir d’une boutique physique ou d’un site de vente en ligne. ⚡ En effet, leur succès ne cesse de croître puisque, d’après le syndicat professionnel du chanvre, le nombre de magasins spécialisés en France est passé de 400 à 1 800 entre 2021 et 2022, soit quasiment 5 fois plus en seulement un an. Il est toutefois nécessaire que la filière de production puisse également s’agrandir pour que ces boutiques s’approvisionnent en France, en non à l’étranger.

Si cela s’avère trop compliqué, vous pouvez aussi faire le choix de vous tourner vers un grossiste en CBD, qui saura vous proposer des produits de qualité à des prix convenables. D’ailleurs, nous avons fait un comparateur qui vous permet de faire jouer la concurrence et d’être mis en relation avec les meilleurs professionnels du secteur.

Une fois que vous aurez étudié tous ces éléments et si vous décidez finalement de vous lancer dans cette aventure, n’hésitez pas à nous en tenir informés et partager votre expérience avec nous 😎

Profil de l'auteur de l'article
Sandrine - Rédactrice en chef

Sandrine est rédactrice en chef pour le média Planposey. Sandrine a toujours été convaincue que le CBD a de nombreuses vertus et utilisations. Aujourd'hui, c'est l'ensemble de la plante qu'elle a envie de vous faire découvrir à travers ses articles.

LES PLUS CONSULTés